Fréquence (Hz) :
-
Note :
-
Déviation :
-

Modèles

Grâce à nos tubes télescopiques vous pourrez donc :
  • choisir les hauteurs de vos notes
  • et, tirant partie de l’influence sur le son des différents diamètres de chaque tube, configurer votre instrument pour lui donner plusieurs "figures" sur chaque hauteur de bourdon en fonction de la manière dont vous choisirez de répartir les tubes entre eux.
L’augmentation du nombre de tubes coulissants offre plus de possibilités pour accorder le bourdon, et, surtout, pour configurer votre didgeridoo ; donc, gérer les harmoniques et accorder les survibrations.
Le diamètre intérieur du premier tube (modèles Fins : 34 mm ; Standards : 42.6 mm ; Larges : 53.6 mm) influe également sur la "figure acoustique" de l’instrument :
  • Modèles Fins : retour de pression plus présent. Favorise plutôt les harmoniques aigües et permet un jeu plus "sec/tranchant".
  • Modèles Larges : retour de pression plus léger. Pour un jeu plus "coulé", plus souple avec un son plus "rond", plus "plein". Un véritable mégaphone pour les voix.
  • Modèles Standards : le compromis entre les deux, tant au niveau du son qu’au niveau du retour de pression.
Sur tous les modèles, Fins, Standards ou Larges : privilégiez le déploiement des gros tubes et vous favoriserez les résonances harmoniques basses avec des survibrations plus proches de la note de votre bourdon. Privilégiez le déploiement des tubes fins et vous favoriserez des résonances harmoniques plus aigües avec des survibrations plus éloignées de votre bourdon.
Les joints d’étanchéité entre chaque tubes, façonnés dans la masse (sans ajout d’une matière hétérogène collée), offrent évidemment une étanchéité totale, mais permettent également la transmission de l’entièreté de la vibration de tube en tube, comme si votre didgeridoo (télescopique), une fois accordé sur la configuration voulue, n’était plus fait que d’un seul tube dense et homogène.
Doubles
Triples
Quadrules
Quintuples
Sextuples et septuple
La manière dont vous déployez les tubes pour une même longueur totale aura une forte influence sur le bourdon et les survibrations. Retrouvez ci-dessous deux exemples de configurations d'envrion 1.6 m sur un sextuple standard qui illustrent la possibilité de placer une forme conique à différents endroits de la colonne d'air. Sur la configuration de gauche vous pouvez observer un déploiement homogène des tubes qui engendre un forme conique sur l'ensemble de la deuxième moitié de la colonne. Sur la configuration de droite, le troisième tube est principalement déployé et crée un forme conique au milieu et à la fin de la colonne avec une forme cylindrique entre les deux cônes. Les deux configurations ont un bourdon en D#2, mais les trois premières survibrations de la configuration de gauche sont en E3, C4, F4 tandis que celles de la configuration de droite sont en D3, D4, G4.
Tous nos modèles sont pourvus de série d'auto-collants millimétrés sur chaque tube pour lire directement les dimensions.
Un outil est disponible pour faire vos propres recherches de configurations sur la page configurer, et, pour obtenir directement les hauteurs de bourdons et de survibrations souhaitées sur la page accorder. Pour plus d'information sur la conception, rendez-vous sur la page Fabrication. Vous pouvez également télécharger la notice via ce lien.
Vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact pour toute question.